Actions & Solutions!

Diagnostics avec l'outil "faire le point!" de l'INRS

Accompagnement au déploiement de plans de prévention

Démarches participatives

Démarches d’écoute ascendante;

Plans de prévention: Actions Primaires, Secondaires & Tertiaires

Intégration des RPS au DUERP

Internalisation d'indicateurs, d’évaluations des RPS et de la QVT

Veille active sur les indicateurs RH

Installation d'un dispositif interne de médiateurs, animateur QVT

Obtenir un devis ?

Les chiffres clés!

En France, 45 % des actifs occupés déclarent devoir (toujours, souvent) se dépêcher

25 % déclarent devoir cacher leurs émotions, faire semblant d’être de bonne humeur (toujours, souvent)

25 % disent devoir faire appel à d’autres en cas d’incident

30 % signalent avoir subi au moins un comportement hostile dans le cadre de leur travail au cours des 12 derniers mois

10 % disent devoir faire des choses dans leur travail qu’ils désapprouvent

25 % craignent de perdre leur emploi

LES RPS C'EST QUOI?

Troubles de la concentration, du sommeil, irritabilité, nervosité, fatigue importante, palpitations… Un nombre grandissant de salariés déclarent souffrir de symptômes liés à des risques psychosociaux. Le phénomène n'épargne aucun secteur d'activité. Indépendamment de leurs effets sur la santé des individus, les risques psychosociaux ont un impact sur le fonctionnement des entreprises (absentéisme, turnover, ambiance de travail…).

Les risques psychosociaux (RPS) correspondent à des situations de travail où sont présents, combinés ou non :

  • du stress : déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes de son environnement de travail et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face ;
  • des violences internes commises au sein de l’entreprise par des salariés : harcèlement moral ou sexuel, conflits exacerbés entre des personnes ou entre des équipes ;
  • des violences externes commises sur des salariés par des personnes externes à l’entreprise (insultes, menaces, agressions…).

Ce sont des risques qui peuvent être induits par l’activité elle-même ou générés par l’organisation et les relations de travail. L’exposition à ces situations de travail peut avoir des conséquences sur la santé des salariés, notamment en termes de maladies cardio-vasculaires, de troubles musculo-squelettiques, de troubles anxio-dépressifs, d’épuisement professionnel, voire de suicide.